Institutions et droit de la Chine impériale

Publié le 6 septembre 2017 Mis à jour le 6 septembre 2017

F. Constant, Université Paris Nanterre

La sinologie juridique a connu ces dernières années un regain d’intérêt au sein des études juridiques à la faveur du développement économique de la Chine. Elle a également profité de l’ouverture du pays ainsi que de ses archives aux chercheurs étrangers pour se renouveler en profondeur.
L’objectif de ce séminaire est de s’appuyer sur les travaux menés ces dernières décennies par des chercheurs chinois, japonais et occidentaux pour présenter les caractéristiques du droit de la Chine impériale, principalement celui des deux dynasties Ming (1368-1644) et Qing (1644-1911), celles pour lesquelles nous disposons du plus d’informations.
Il s’agira tout d’abord d’exposer les cadres institutionnels et intellectuels du droit de ces deux dynasties, tels qu’ils ont été en partie hérités des dynasties antérieures, puis d’analyser dans un second temps les notions importantes du droit chinois dans une dimension comparatiste.

 


Mis à jour le 06 septembre 2017