Naomi Omeonga wa Kayembe


 

 



Naomi Omeonga wa Kayembe est inscrite en doctorat au sein du centre d’histoire et d’anthropologie du droit (CHAD EA 4417) à l’université Paris Nanterre depuis avril 2014 et prépare une thèse sur La propriété foncière en Afrique subsaharienne sous la direction de S. Kerneis.

En plus d’un Master 2 Recherche « Droit de l’environnement », Universités Paris-1 et Paris-II, 2015 et d’un Master 2 Recherche « Sociologie du Droit », Université Paris-II, 2013, elle est titulaire d’un diplôme interuniversitaire « Juriste OHADA » (Organisation pour L’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires), Universités Paris-II et Paris-13, 2015 et d’un diplôme universitaire « Droit international économique africain », Université Paris-II, 2015. Titulaire du CAPA, 2017, Naomi Omeonga wa Kayembe est avocat au Barreau de Paris, 2018.
A côté de sa formation universitaire, son parcours dans divers cabinets d’avocat a enrichi sa connaissance des questions écologiques et des enjeux juridiques, financiers, économiques et sociaux qui s’y rattachent. Elle a publié : BRENOT V., OMEONGA wa KAYEMBE N., « Green bonds : l’essor de la finance écologique » dans le magazine Option Droit & Affaires, n°215, 14 mai 2014, pp. 6-7.

Bilingue anglais, elle maîtrise également l’espagnol, le portugais et le lingala.
 

Mis à jour le 19 février 2018